Irisia accueillant les citoyens sur Mars, Juin 3024. (composition avec IA)

...

Une mythologie du futur

Au tout début du 21ème siècle, j’eus la chance, en tant qu’étudiant d’une célèbre école de cinéma, de me procurer une rare invitation pour le festival de Cannes, et d’y assister à une avant-première de Star Wars. 

Georges Lucas lui-même était présent dans la salle, et regarda tout le film avec nous. 

Je réalisai alors, à la veille de mon anniversaire, un double rêve : assister au festival de Cannes, et approcher le créateur des mythes de mon enfance. 

Depuis je n’ai cessé de réfléchir à cette dimension mythologique de la fiction. Les lectures d’Herbert, Asimov, Eliade, Jung, et bien d’autres, mes expériences artistiques et méditatives ont toujours porté vers cette exploration de la conscience et de ses structures fondamentales. 

Dyane est née de cette recherche. Un univers de science-fiction, une société porteuse de paix et d’unité, mêlant les sagesses du monde avec de nouvelles formes de démocratie. Plus qu’une utopie, il s’agit d’une protopie, une forme de prototype de ce qui pourrait émerger dans un temps lointain… ou pas si lointain…

Cette protopie se fonde sur des archétypes narratifs issus des grandes histoires d’orient et d’occident, réinventées pour notre époque. Ses objectifs sont de réenchanter la démocratie, promouvoir la paix, visualiser une société en harmonie profonde avec son environnement.

Alors que les dangers et les challenges semblent nous menacer de toutes parts, il me semble que le monde a profondément besoin de pouvoir imaginer un avenir harmonieux. 

Visualiser est le préalable nécessaire à l’action, qui engendre la manifestation. Les fictions sont fondamentales en ce sens qu’elles plantent les graines de ce qui est à venir. 

Dyane puise aux sources des grands cycles de science-fiction aussi bien qu’à la peinture symboliste, emprunte à Rimbaud ou Bouddha, aux légendes taoïstes comme aux enjeux environnementaux. Ainsi Dyane construit une histoire d’avenirs désirables. Elle permet d’ouvrir des perspectives en dessinant pas à pas les contours d’une nouvelle civilisation. 

Vous entrez dans une mythologie du futur. 

Bienvenu !

Garance

Garance